Varices et varicosités

Causes et symptômes des varices

Au premier stade, les veines affectées sont appelées varicosités (petites varices). Elles ressemblent à des filaments rouges ou bleutés à la surface de la peau. Quand les veines affectées ont un plus gros diamètre, on parle à ce moment-là de varices.

La maladie variqueuse est causée par l’affaissement de la paroi des veines superficielles et par l’inefficacité du système des valvules. Une fuite de sang se produit alors, surtout en position debout. Cette fuite vient de la profondeur du membre vers la surface. Ceci se passe dans les veines superficielles qui se dilatent peu à peu pour devenir de véritables poches de sang.

Symptômes d’une insuffisance veineuse

Ce reflux de sang peut se traduire par les symptômes suivants :

  • Les douleurs et lourdeurs, les fourmillements et, plus rarement, les crampes
  • Le gonflement des chevilles
  • Les troubles cutanés : eczéma et ulcères variqueux, plaques brunes, taches et indurations (durcissement des tissus).
  • L’évolution vers la thrombose et même l’embolie pulmonaire

Le fait d’enlever ces varices et de fermer les « fuites » améliore la circulation sanguine veineuse du membre en question.

Causes des varices

Plusieurs facteurs peuvent causer l’apparition d’une maladie variqueuse. L’hérédité en est un facteur mais aussi un traumatisme ou un accident. Certains facteurs aggravants ( obésité, position debout stationnaire et prolongée, nombre de grossesses) peuvent aussi causer l’apparition des varices. La chaleur La chaleur (les couvertures chauffantes, les bains chauds prolongés) occasionne une dilatation veineuse.

Il est primordial de consulter un phlébologue pour remédier au problème de l’insuffisance veineuse.

Les différents types de traitement des varices offerts à nos centres

Afin de choisir le type de traitement qui vous convient, Dre Elise Bernier effectue un examen complet des veines affectées. Cet examen se fait assisté d’une échographie et permet d’évaluer les veines incompétentes, leur profondeur et leur localisation. Dre Bernier se basera sur cet examen préliminaire pour déterminer le traitement approprié.

Que ce soit à Sherbrooke, Montréal ou Val-d’Or, différentes options de traitements des varices sont disponibles :

  • La microsclérose
  • La sclérose de surface
  • L’échosclérose

Par ailleurs, nous offrons les lasers et la photothérapie comme alternatives de traitements à nos centres. Vous pouvez lire notre article de blogue pour en apprendre plus sur le laser comme traitement des varices.

Dre Bernier débute habituellement par les gros vaisseaux variqueux, qui sont très souvent à l’origine des varicosités.

Les sclérosants

Ils sont utilisés dans le cadre de la sclérothérapie qui consiste à injecter une substance irritante dans la veine affectée.

Ils sont classés en fonction de leur puissance (légère, moyenne, forte) ou de leur mode d’action (chimique, détergent, osmotique). Les sclérosants peuvent aussi changer de puissance selon leur état d’utilisation (liquide ou en mousse).

D’autre part, la mousse sclérosante est obtenue par mélange de gaz (air le plus souvent) et de liquide sclérosant. La forme mousse permet d’augmenter l’effet sclérosant et d’obtenir plus rapidement de meilleurs résultats.

La microsclérose

La microsclérose est le traitement de référence pour les télangiectasies (varicosités, petits vaisseaux rouges ou bleutés visibles sous la peau). On utilise des loupes et des aiguilles très fines pour l’injection du produit sclérosant.

La sclérothérapie de surface

La sclérothérapie ou sclérose est la technique la plus sécuritaire, car elle est la moins invasive pour traiter les varices. Elle ne nécessite pas de convalescence ni de soins post-traitement et donne peu ou pas d’inconforts.

On parle de sclérothérapie de surface lorsqu’il est possible de traiter les veines visibles par simple injection sans guidage échographique. Le médecin va s’assurer, à l’aide d’un examen au doppler, qu’elles ne soient pas alimentées par des fuites provenant de veines plus profondes.

Ce traitement consiste à injecter un agent sclérosant dans la veine à traiter. Cet agent sclérosant sera :

  • Sous forme liquide (pour les veines de plus petits calibres : varicosités)
  • Sous forme de mousse (pour les plus grosses varices et veines dilatées).

Le traitement prend environ 10 à 20 minutes et ne nécessite aucun soin particulier. Selon l’étendue du problème variqueux, Dre Bernier peut juger nécessaire de répéter le traitement. D’ailleurs, une même veine peut nécessiter plusieurs points d’injections le long de son trajet.

Le sclérosant provoque une irritation de la paroi interne de la veine malade. Son diamètre va s’épaissir et s’obstruer. Elle va alors se transformer en un cordon fibreux et dur qu’on appelle sclérose. La veine va diminuer de volume et disparaître. Le sang qui y circulait prend alors le chemin des veines normales.

L’échosclérose

Utilisée dans de gros vaisseaux dysfonctionnels, l’échosclérose à la mousse s’avère efficace pour contrôler l’évolution de la maladie. Son avantage est d’être moins invasive et de moindre coût que les autres techniques endoveineuses.

L’échosclérose utilise un appareil écho-Doppler pour faciliter le repérage des points de fuite et des insuffisances veineuses. Cet appareil permet de confirmer la présence intravasculaire du sclérosant lors de l’injection et de suivre sa progression.

Si la veine est peu accessible ou non visible, l’injection se fait sous contrôle échographique. On parle dans ce cas d’échosclérothérapie ou de sclérothérapie échoguidée. Pour le traitement des veines saphènes ou de ses récidives, il est obligatoire d’utiliser l’échoguidage et le sclérosant sous forme de mousse.

Quant aux soins post-traitement, ils sont minimes et se résument à éviter de grands efforts physiques pour quelques jours. Donc, aucune convalescence (arrêt de travail) n’est nécessaire.

Techniques endoveineuses autres

Les techniques endoveineuses telles que le laser, la radiofréquence, la cryothérapie et les injections de colle nécessitent une préparation plus élaborée. Réservées aux vaisseaux de très gros calibres, lles sont aussi plus invasives et plus coûteuses. Elles engendrent, donc, des complications plus importantes, convalescence et douleurs également supérieures. C’est pour cette raison que la sclérothérapie reste le traitement de choix pour les varices.

Les traitements chirurgicaux

Vu qu’ils sont susceptibles d’engendrer des complications, les traitements chirurgicaux comme la ligature, le stripping, la phlébectomie sont de nos jours considérés comme des traitements de dernier recours. Ceux-ci sont beaucoup plus invasifs.

 

Pour en savoir plus concernant le traitement des varices à Sherbrooke, Montréal ou Val-d’Or, n’hésitez pas à nous contacter pour une consultation avec Dre Bernier.

 

Avis légal © Copyright 2019, Tous droits réservés