Chirurgie des seins, chirurgie mammaire, diminution, redrapage et augmentation des seins

There are no translations available.

La peau, le tissu mammaire glandulaire et le gras donnent la forme au sein et, comme les constituants sont particuliers à chaque individu, les seins prennent différentes formes et grosseurs, en proportion ou non avec la silhouette.
Chirurgie des seinsAugmentation par implants
La chirurgie mammaire aide à harmoniser la silhouette.
Une diminution mammaire apporte également un soulagement des douleurs occasionnées au dos et aux épaules par un poids excessif. Le a(mastopexie) procure un sentiment de rajeunissement, d’harmonie et soulage les irritations sous le sein.

Le présent document vise à vous donner une idée générale des différentes interventions chirurgicales du sein, quels en sont les indications, limites et résultats espérés. La Dre Bernier discutera en détail avec vous du type d’intervention le plus approprié à vos besoins. Il est très important de ne pas hésiter à poser toutes les questions et de vérifier au besoin si vous avez bien saisi toutes les explications données.

Êtes-vous une bonne candidate ?
Les femmes de tout âge, en bonne santé avec un désir d’augmenter, de « redraper » ou de diminuer leur poitrine sont des candidates possibles. En vous aidant à bien cerner vos attentes et objectifs, votre médecin, suite à une histoire médicale et à l’examen de votre état, pourra vous recommander, s’il y a indication, le type d’intervention le plus approprié à votre condition.

Il est essentiel d’avoir des attentes réalistes face à l’intervention puisque celle-ci devrait apporter une amélioration et non la perfection. Vouloir obtenir une symétrie parfaite est un exemple d’attente irréaliste. La majorité des femmes ont normalement des seins asymétriques et peuvent s’attendre après une intervention à une certaine asymétrie résiduelle. Le médecin cherchera d’abord à respecter les normes historiques et générales d’harmonies corporelles. Celui-ci doit composer avec les limites propres à chaque individu de sorte qu’il serait mauvais de vouloir comparer les résultats d’une personne par rapport à une autre. Chaque poitrine est de morphologie différente, chaque personne a des qualités de guérison différentes, déterminées à la fois par son état de santé, son âge et la biologie de ses tissus. Il faut se méfier des idoles médiatisées, source de déceptions. Il nous est parfois demandé de montrer des photos de résultats concernant d’autres patientes. Le Dr Bernier croit plus constructif de travailler à partir des propres photos de la patiente en consultation ou de dessins faits sur elle-même en essayant différentes augmentations.

Ces interventions comportent-elles des risques ?
Une intervention esthétique du sein est une des plus populaires chez la femme. Cependant, comme toute intervention, elle comporte un certain niveau de risques (infections, saignements, mauvaise cicatrisation). Même si les complications avec ce type d’intervention sont rares, elles existent et peuvent survenir. Votre médecin et son équipe se feront un devoir de vous fournir les explications et instructions concernant votre intervention afin de réduire au maximum le risque de complications. Le résultat esthétique final ne sera pas influencé par ces complications si ces dernières sont traitées précocement et de façon adéquate. D’où l’importance de bien respecter les visites de contrôle prévues avec le médecin et les précautions avant et après l’opération (ex. : ne pas boire d’alcool au moins 2 semaines avant et 1 semaine après l’intervention, éviter de prendre certains médicaments pouvant influencer la coagulation et cesser de fumer 1 mois avant et 1 mois après l’intervention.)

L’intervention au sein
Les interventions chirurgicales au sein s’effectuent sur une base externe dans un centre spécialisé et avec l’assistance d’un professionnel en anesthésie Selon le type d’intervention, une anesthésie locale avec ou sans narcoanalgésie sera nécessaire. Vous devez être accompagnée par une personne adulte pour vous conduire à la maison et vous aider pour quelques jours.

Durée de l’intervention
Habituellement, la durée d’une intervention pour une augmentation mammaire est d’environ 1 heure. Un redrapage seul prend environ 2 heures mais s’il est associé à une réduction, l’intervention pourrait se prolonger.

Y a-t-il augmentation de risques de cancer ?
Quel que soit le type d’intervention chirurgicale mammaire - augmentation avec implant, redrapage ou réduction -, des études sérieuses démontrent qu’il n’y a pas de risque accru de développer un cancer du sein dans l’avenir. Vous pourrez continuer à pratiquer votre auto-examen des seins après votre intervention.

Il est important et de votre responsabilité de vous assurer d’un examen périodique annuel de vos seins par un médecin informé. Les radiographies s’effectueront tel que prescrites pour votre groupe d’âge et histoire médicale.

Influence d’une grossesse
Après une augmentation mammaire, il est suggéré d’attendre 1 an avant une grossesse, ceci afin de permettre à la peau de reprendre un peu d’élasticité et ce afin d’éviter, lors de la montée laiteuse, la formation de vergetures sur une peau déjà étirée par l’implant. Dans les cas de réduction et/ou augmentation qui seraient suivies d’une grossesse précoce et surtout s’il y a allaitement, les seins pourraient alors prendre un aspect « dégonflé ».

Pourrais-je allaiter ?
Les chirurgies actuelles des seins (augmentation ou réduction) ne devraient pas influencer votre capacité à allaiter. Que la femme ait subi ou non une chirurgie du sein au préalable, il faut savoir que les tentatives d’allaitement se soldent avec 10 % d’insuccès. Une étude a démontré qu'il y a moins de silicone dans le lait maternel d'une patiente ayant des implants que dans les mélanges lactés, donc une mère porteuse d'implant et qui allaite ne met pas la santé de son nourisson en danger.

Influence sur la sensiblité des mamelons
Les interventions modernes (augmentation ou redrapage) respectent habituellement l’innervation du complexe «aréolo-mamelonnaire». Rarement (1 %), des variations anatomiques individuelles pourront compromettre la viabilité de l’innervation. Toutefois, les nerfs peuvent être étirés, comprimés et ainsi amenés à émettre des sensibilités inappropriées créant ainsi ce qu’on appelle des dysesthésies. Ce phénomène est ressenti par la patiente comme une augmentation douloureuse de la sensibilité du sein ou du mamelon, surtout au frottement, ou comme de petits chocs électriques pires lors de certains mouvements d’élévation des bras. Il s’agit d’un phénomène normal et habituellement transitoire.

Redrapage
« Avertissement : Ces photos sont publiées à titre indicatif afin de fournir de l’information sur la nature de l’intervention. Elles ne constituent aucunement une garantie de résultat. »
Courtoisie Dre Élise Bernier.
Connu sous le nom de mastopexie, le redrapage (ou lifting du sein) est indiqué pour une poitrine affaissée, tombante.

Cette intervention vise à remodeler et repositionner le sein. Elle consiste à enlever l’excédent de peau autour de l’aréole et sous le sein de façon à « redraper » la peau pour obtenir une peau plus enveloppante et garder le sein en position plus naturelle, plus jeune. Ce type d’intervention, d’ordre esthétique uniquement, est adapté à chacune et vise à minimiser l’étendue des cicatrices. Elle peut être associée à une pose d’implant si l’on désire plus de volume ou plus de fermeté.

Réduction
Cette intervention vise à remodeler et diminuer les seins. Elle consiste à enlever un excès de tissu mammaire. On procède habituellement par excision à la fois de la peau et d’une portion du sein, effectuant du même coup une réduction et un redrapage. Bien qu’elle existe depuis plusieurs années, cette intervention a connu des améliorations permettant un raffinement des résultats. À l’occasion, chez une patiente ayant une élasticité et un minimum d’affaissement, il est indiqué de procéder à une liposuccion, minimisant ainsi les cicatrices. La Régie de l’assurance maladie assure certaines réductions qui occasionnent des troubles fonctionnels et qui sont au delà d’un poids minimal. Celles-ci seront effectuées par un médecin travaillant en milieu hospitalier.

La convalescence
Des pansements protègeront les incisions. Vos points seront enlevés de 4 à 7 jours après l’intervention. Un certain gonflement et des ecchymoses sont à prévoir. La douleur ressentie est bien variable d’une patiente à l’autre mais est aussi fonction du site d’implant. Quel que soit le cas, des analgésiques prescrits sauront vous soulager. Après quelques jours, vos soins personnels et activités légères seront permis. Les exercices et activités physiques sont à éviter pour 2 à 3 semaines. Il vaut mieux également être quelques jours (2 à 5 jours) sans conduire la voiture ou manipuler des machines ou instruments dangereux.

Vous ne devez absolument pas levez de poids. Après 2 semaines et de façon progressive vous pouvez reprendre vos activités normales à l'exception des exercices demandant des efforts tel que le tennis, le golf, la natation, la musculation. Ces activités pourront toutefois être reprises après 4 à 6 semaines.

Votre nouvelle apparence
Il est important de comprendre que le processus de guérison est graduel et qu’il s’écoulera quelques mois avant que vous puissiez apprécier votre nouvelle silhouette. Votre chirurgie du sein, une fois la guérison complétée (ce qui peut prendre jusqu’à 1 an) saura vous apporter une satisfaction générale sur la symétrie, ainsi que de meilleures proportions et normalité de votre poitrine, des éléments aidant à rehausser son estime de soi et sa féminité.

Votre chirurgien n'effectue pas de miracle et si vos attentes demeurent dans la mesure du raisonnable votre satisfaction sera au rendez-vous.

La sédation-analgésie
Les techniques modernes de sédation permettent aujourd'hui des interventions sans prendre de risques supplémentaires. L’objectif de l’anesthésie est d’assurer une chirurgie dans des conditions idéales pour le patient. De nombreux patients récupèrent lentement de l’anesthésie générale. Les progrès de la science font en sorte que la sédation-analgésie est une option à considérer pour de nombreuses chirurgies.

La sédation-analgésie assure une chirurgie sans douleur et sans souvenir. Le patient de trouve dans un état de confort, de semi-éveil. Lors de l’anesthésie, un professionnel qualifié en sédation est dédié à la gestion et à la surveillance de votre confort pour la durée de l’intervention. La technique chirurgicale de Dre Élise Bernier est bien adaptée, ce qui permet une récupération plus rapide dans un contexte sécuritaire, sans certains des effets secondaires d'une anesthésie générale. Après une intervention sous anesthésie locale et sédation, vous vous réveillez et vous vous sentez bien.

Notre objectif est d’assurer : Une chirurgie sécuritaire Une chirurgie sans douleur et sans souvenir. Un sentiment de confort lié à une anesthésie adaptée à la technique de Dre Élise Bernier. Une récupération rapide.

Pour de l’information sur la chirurgie du sein
N’hésitez pas à venir rencontrer la Dre Élise Bernier pour plus d’informations ainsi que pour une évaluation pertinente de vos besoins ou visitez notre site Web sur le sujet de la chirurgie des seins.

Partager cette page sur :

Bookmark and Share